One Comment

  1. Olivier

    En fait la Route 66 aurait peut être même deux origines.

    La premiere qui à mon sens plus mythique que réelle, est celle qui la fait naitre dans la culture populaire et qui représente la vague d’immigration d’Est en Ouest à partir de l’après guerre, plutôt précisément celle des années 60′ marquée de tous les stereotypes qui vont avec comme les Diners, les grosses voitures, le rock’n roll et tout le folklore qui l’accompagne.
    Mais celle ci n’a pas duré très longtemps pour la simple raison qu’a la fin de la guerre il y a eu un nouveau President, Eisenhower à qui l’on doit les Interstates que l’on connait aujourd’hui.
    Les Interstates sont responsables de la disparition de la route 66 tout comme l’apparition du transport aérien de masse.

    La veritable origine de la route 66, celle qui est bien réelle mais moins glamour que la précédente, est bien représentée dans l’oeuvre de Steinbeck « Les raisins de la colère ».
    Il faut se rappeler qu’avant guerre, les Etats du Sud des plaines, en particulier l’Oklahoma, le Kansas, l’Arkansas ont connus la plus forte catastrophe écologique que les USA n’ont jamais connu. C’était le Dust Bowl, ce qui a fait immigrer des centaines de milliers d’habitants de l’Oklahoma et des plaines vers la Californie.
    Ces habitants étaient des fermiers, tous ruinés et miséreux allant en Californie afin d’y trouver un boulot dans l’agriculture, en particulier dans les vergers pour y ramasser du raisin… et la route que ces hordes humaines de miséreux empruntaient, était la route 66 qui a l’époque ne devait être qu’une piste traversant les deserts, à peine goudronnée.

    Encore de nos jours, environ 10% des habitants de Californie peuvent retrouver leurs origines en Arkansas ou en Oklahoma.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *