14 Comments

    • Tiphaine

      Oui je suis contente de l’avoir fait. Je trouvais quand même intéressant de partager aussi les points un peu négatifs de voyager en solo. Je suis contente si cela te donne envie, c’est à voir et j’ai l’impression qu’il y a de belles forêts de séquoias encore plus au nord, mais ça faisait trop de route en si peu de jour. En tout les cas la côte est splendide.

  1. J’ai voyagé seule en Australie et c’est vrai que c’est vraiment différent, avec ses avantages et ses inconvénients. Mais c’est sympa que tu en es eu l’occasion quelques jours, ça me plairait pas mal aussi. Et puis que dire de tout ce que tu as vu… Ca me rend nostalgique de la côte californienne 🙂
    Bravo pour tes petites victoires perso, c’est important 😉

    • Tiphaine

      Merci Steffi c’est gentil. Comme tu dis il y a les avantages et les inconvénients mais de temps en temps c’est agréable de le faire pour se ressourcer totalement et à son rythme. Ça devait être splendide de voyager en Australie, un jour j’irai peut-être. Garde tous tes bons souvenirs de la Californie et qui sait tu y reviendras peut-être un jour 🙂 Et merci pour ton soutien pour les petites victoire personnelles 😉

  2. Yann

    L’important c’est pas la destination c’est la route ! Joli périple, et si c’est le voyageur qui fait le voyage et bien les tiens ont toujours une poésie à laquelle j’adhère tout à fait
    Bises d’Amérique latine, motel du lac

    • Tiphaine

      Oh merci c’est super gentil ça 🙂 Et tu as raison la route compte beaucoup, il faut ouvrir grand les yeux. Bisous de Californie et j’espère que tu viendras bientôt partager la route avec moi

  3. Olivier

    Je voyage assez souvent seul, en particulier quand je vais rejoindre ma femme dans une ville proche de notre destination.
    Par exemple l’an passé, quand nous avions fait Yellowstone et Glacier, nous nous étions retrouvés à l’aéroport de Jackson dans le Wyoming, cela lui évite ainsi de prendre trop de jour de congés. Je mets 3 jours pour y aller, quant elle ne va mettre que quelques heures… pour le retour même chose, j’étais parti de l’aéroport de Kalispell Montana, 4 jours de moto solo pour rentrer alors que pour elle ça n’avait pris que l’après midi.

    J’apprécie beaucoup ces voyages en solo durant lesquels je ne prends que des routes tranquilles (jamais d’autoroutes) et bien que je sois seul, je n’ai jamais vraiment l’impression d’être isolé.
    Partout ou je m’arrête, il y a toujours quelqu’un pour discuter et pour échanger sur des idées de voyages futurs. L’an passé en redescendant du Montana par exemple, je m’étais arrêté dormir dans un motel à Burns dans l’Oregon ou j’avais discuté avec quelques bikers qui venaient du Washington State. Dans la discussion, ils m’avaient parlé des Rocheuses Canadiennes en me conseillant vivement un jour d’y aller… ce que j’ai fait cette année et ils avaient raison, c’était extraordinaire.
    Ensuite le lendemain, on a même fait un bout de route ensemble car ils allaient en Californie et c’est là ou tu te rends compte que le voyage ce n’est pas seulement que la destination.

    • Tiphaine

      Comme le disait Yann dans les commentaires, ce n’est pas le voyage le plus important mais la destination. C’est marrant à Glass Beach, lors du coucher de soleil j’avais parlé à un monsieur un peu âgé qui voyageait avec son fils et tout un groupe de motards depuis Salt Lake City jusqu’à SF. On avait parlé quelques minutes c’était sympa comme tout. Et c’est en prenant des petites routes et des détours que l’on découvre des pépites.

  4. Bravo pour ce road trip! J’ai passé un week-end seule à Bath, et c’était sympa! Juste un peu étrange de manger seule le soir…! Mais depuis j’ai voyagé seule pour le boulot et je ne suis habitué à manger seule, donc maintenant ça irait si c’était à refaire 🙂 Bises!

    • Tiphaine

      Merci Madeleine, ce fut une belle expérience et comme toi au début je n’étais pas forcément à l’aise à l’idée de diner seule, mais je n’avais pas envie de rester toute seule dans ma chambre. Autant en profiter pour découvrir des endroits et se forcer à aller de l’avant 🙂 Et comme tu le dis si bien, on s’y habitue et ensuite ce n’est plus un problème.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *